Quelle est la particularité du whisky canadien ?

Publié le : 23 mai 20224 mins de lecture

Actuellement, des normes et réglementations fédérales strictes régissent l’industrie canadienne des spiritueux concernant la santé, la sécurité ainsi que la qualité. Il faut savoir que ces réglementations ont réellement aidé le whisky canadien (et quelques spiritueux canadiens) dans leur réputation en terme de goût, de qualité à un niveau international.

Le whisky Canadien : présentation

Le whisky canadien est connu pour être généralement à base de seigle. Il est principalement connu comme étant le whisky le plus léger. Il faut savoir que toutes les céréales sont utilisées pour fabriquer toute une sélection des meilleurs whiskys canadiens. Mais, on a essentiellement une préférence pour le seigle, principalement dans les compositions variées distillées à un degré très élevé d’alcool. Notons que tous les whiskies qui sont commercialisés sont un assemblage, des blends ou plus précisément des produits obtenus par l’association de différentes céréales distillées (dans des alambics à colonnes). Quant à l’embouteillage, lors de ce processus, on ajoute le plus souvent 5 à 10% de rye whiskey.

Particularités de l’élaboration

La fabrication d’un whisky est d’une durée minimum de 3 ans. Plusieurs étapes se succèdent (5), dont : le maltage, le brassage, la fermentation, la distillation et le vieillissement.

En ce qui concerne le maltage, le malt est plus précisément une farine que l’on obtient grâce au germe de l’orge. Une fois germée, cette dernière est séchée dans un four qui est alimenté par une tourbe. Ce qui procure à certains whiskies des goûts bien particuliers. Une fois sec, le malt est alors broyé, produisant ainsi une sorte de farine: le grist.

Le processus de brassage consiste à mélanger le grist avec de l’eau chaude. Il faut savoir que la qualité de l’eau est primordiale pour obtenir un whisky de qualité. Après le brassage, on obtient un produit appelé: wort.

Vient ensuite la fermentation: on ajoute à la préparation précédente des levures. Commence alors la fermentation alcoolique. Un processus semblable à la fabrication de la bière.

L’étape suivante consiste à une distillation: ayant pour objectif de séparer l’eau et l’alcool. Enfin, il y a le processus de vieillissement consistant à faire vieillir le whisky à l’intérieur de fûts. Le whisky se colore alors et il acquiert ainsi des arômes en fonction du bois utilisé.

Autres particularités du whisky canadien

Le whisky canadien doit posséder des arômes, des goûts particuliers ainsi que les caractéristiques en commun qu’on leur attribue; il doit être vieilli dans un petit fût pendant au minimum 3 ans; il doit en outre être élaboré selon les règles de la Loi sur l’accise ainsi que ses réglementations sur leur application. Le whisky canadien est obligatoirement vieilli, distillé et trempé au Canada. Il doit contenir 40% d’alcool en volume au minimum. Il peut en outre contenir du caramel ainsi que d’autres substances aromatiques.

Plan du site